> Découverte > Personnalités > LOUIS PASTEUR

LOUIS PASTEUR  

Envoyer à un ami
Cliquez pour agrandir la photo.
39600 ARBOIS
Tel. : 03 84 66 11 72

Email : cliquez ici

Documentation : cliquez ici

Louis Pasteur est né à Dole le 27 décembre 1822. Il n'y restera que très peu de temps puisque sa famille quitte Dole le 11 août 1825.

 

En ce qui concerne l'arrivée de la famille Pasteur à Arbois, une petite incertitude demeure. La plupart des biographies consacrées à Louis Pasteur font état de son arrivée en 1827. En revanche, dans les cahiers de domiciliation de l'époque retrouvés dans les archives de la ville, la famille Pasteur n'apparaît qu'en 1830.

 

Quoi qu'il en soit, la famille Pasteur s'est complètement enracinée à Arbois où elle est restée jusqu'en 1935 dans la maison du numéro 83 de la rue de Courcelles. Cette maison est devenue un musée en 1936. 

 

 

Pasteur acquis, au collège d’Arbois, les rudiments de son savoir. Il suivit les cours de l’école municipale de dessin, où il montra de véritables aptitudes artistiques (pastels, cadran solaire…).

 

 

Pasteur épouse Marie Laurent, la fille du recteur de l'Université de Strasbourg en 1849.

 

 

Pasteur avait un rythme de vie bien réglé. L’un des traits marquants de son comportement était sa phobie des microbes. Il était un homme très autoritaire, d'une grande force de conviction pour faire admettre ses théories.

 

 

Travaux de Louis Pasteur : travaux sur les fermentations, la présence de micro-organismes dans l'air, la vaccination contre le charbon du mouton, le vaccin contre la diphtérie, le vaccin contre la rage (préventif et curatif), travaux sur les maladies du vin…

 

 

Dans le vieux cimetière d'Arbois sont enterrés sa mère morte en 1848, sa fille Jeanne (9 ans et demi) en 1859, son père, Jean-Joseph Pasteur en 1865, ses filles, Camille et Cécile.

Cette période de malheur se poursuit en 1868 avec une crise d'hémiplégie gauche. A 46 ans, Pasteur devient complètement paralysé du côté gauche, ce qui entraîne des difficultés pour lui à se mouvoir et à articuler.

 

Seulement deux de ses enfants survivront : Jean-Baptiste qui épousa Jeanne Boutroux mais n'eut pas de descendance et Marie-Louise qui épousa René Valéry Radot et qui eut trois enfants.

 

Dans ses vœux, il aurait souhaité être inhumé à Arbois auprès de sa famille et de ses amis sous une simple pierre dans le cimetière d'Arbois mais il aura des obsèques nationales. Sa famille et l'Etat ne souhaitent pas enterrer Pasteur à Arbois. Ils l’inhumeront en dernier lieu dans une crypte aménagée sous l'Institut Pasteur dans le quinzième arrondissement. Sa femme l'y rejoindra en 1910.

 

 

Un monument fût élevé à sa mémoire par souscription publique le 9 septembre 1901 à Arbois. Pasteur est représenté assis dans son fauteuil. L’un des bas-reliefs est consacré à sa plus populaire découverte, le vaccin contre la rage, un autre rappelle les services qu’il a rendus à l’agriculture et à la viticulture, un 3ème représente ses parents. La face principale est consacrée à une dédicace.

 

 

Pasteur fut le premier personnage célèbre en France à avoir un timbre à son effigie. 

Localisation

© 2011-2017 CCAVV - OT Arbois • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Dernière mise à jour du site : le 23/05/17Plan du siteMentions légales

AnglaisAllemandNeerlandais
Augmenter la taille des caractères Réduire la taille des caractères